please wait, site is loading

Meilleur Sommelier de France

Meilleur_sommelier_de_france

Meilleurs Sommeliers de France

 

Année Sommelier Maître d’hôtel Sommelier Restaurateur Sommelier
1961 CHAUCHEE Jean
1962 GUYGOT Henri ANGELOVICCI Gérard BORGEOT Roger
1963 ROUBY BRUNET Roger PLEYNET Georges
1964 BLANDIN Guy BRUNET Paul BERTUCAT Roger
1965
1966 BRUNET Paul JEUNET André
1967 LEBAIL Louis
1968 MEELKONIAN Armand
1969/1970 RENOUX Gérard Proye Jean
1971/1972 STOECKEL Jean-Marie LEPELLEY François
1973/1974 JAMBON Jean-Claude Erta Jean Luc
1975/1976 GOLAY Albert POUTEAU Jean-Luc ROSIER Alain
1977/1978 BOURGUIGNON Philippe PERINET Marcel Mme CARRE-CARTAL Danièle
1979/1980 PERTUISET Georges MESTRALLET Gilbert Mme ALLAROUSSE Maryse
1982/1983 DUBS Serge MALLET Gérard FEUTRY Jean-Luc
1985/1986 NUSSWITZ Philippe
1987/1988 FAURE-BRAC Philippe
1989/1990 POUSSIER Olivier
1991/1992 BEAUMARD Eric
1993/1994 LECOMTE Lionel
1996/1997 BERNARD Richard
2000 THOMAS Franck
2002 BIRAUD David
2004 LAPORTE Dominique
2006 LEONNETI Pascal
2008 PEYRONDET Manuel
2010 ROFFET Benjamin
2012 ILTIS Romain
2014 Bauer-Monneret Jonathan

 

 

Règlement :

Article 1 Le concours du Meilleur Sommelier de France se déroule tous les deux ans. Ce concours national est organisé par l’Union de la Sommellerie Française en collaboration avec les Associations régionales de Sommeliers.
Article 2 Le Concours est réservé aux professionnels hommes et femmes de nationalité française, qu’ils soient sommeliers professionnels, ou commis sommelier, maître d’hôtel ou chef de rang ou serveur faisant office de sommelier, restaurateurs, sommeliers faisant office de caviste travaillant en France ou à l’étranger.
A l’instar des directives internationales, le candidat devra justifier d’une activité professionnelle en restauration avant la date d’inscription au concours.
Article 3 Peuvent également concourir :
– Les participants de nationalité étrangère justifiant d’une activité professionnelle en France à condition qu’ils puissent justifier d’au moins dix années consécutives d’activité professionnelle dans le pays.
– Les candidats justifiant d’une activité professionnelle et effectuant un stage d’approfondissement dans une région viticole ou dans une université en France ou à l’étranger, au moment des épreuves de présélections régionales.

Article 4 Ne peuvent concourir : les lauréats nationaux des précédents concours du Meilleur Sommelier de France et du Grand Prix SOPEXA du Sommelier France et International (1er Prix), les professeurs d’écoles hôtelières et assimilés (formateurs), les membres du comité technique, les instances dirigeantes de l’UDSF et de l’ASI, les élèves des écoles hôtelières et centre de formations ou assimilés.

Article 5 Un candidat au concours du Meilleur Sommelier de France s’engage à ne pas participer à un concours de sommellerie  international non organisé par l’ASI.

Article 6 Les candidats participent aux épreuves de sélections qui se dérouleront en un seul lieu, le même jour, à la même heure.

Article 7 Toutes les candidatures doivent parvenir au plus tard le 7 avril 2012. Elles devront être adressées  directement à l’UDSF.

Article 8 Le Concours du Meilleur Sommelier de France se déroule en trois  temps : Une sélection, une Demi-finale et une  finale.

Article 9 La sélection permet de retenir les candidats admis à participer à la sélection nationale.

Article 10 Les épreuves de sélection se déroulent à huis clos.

Programme du concours : histoire, bases d’œnologie, connaissance géographie vitivinicole, législation, technologie, carte des vins, cave, gestion, spiritueux, café, autres boissons.

Les résultats seront communiqués par le comité technique.

Article 11 La Demi-finale regroupe les candidats retenus aux sélections, elle permet de désigner les finalistes. Elle se déroule à huis clos et se compose d’épreuves écrites et pratiques.

Article 12 La finale, en public, se compose d’épreuves pratiques et orales.

Article 13 Le comité technique définit toutes les épreuves.

Article 14 Les membres du jury seront choisis par le comité technique.

Article 15 Le Titre de MEILLEUR SOMMELIER DE FRANCE, avec MENTION de l’année de la finale, est décerné au lauréat national du Concours.

Article 16 Le lauréat devra s’occuper personnellement des formalités d’enregistrement de son titre.

Article 17 Le Meilleur Sommelier de France participe de plein droit aux sélections nationales pour le concours du Meilleur Sommelier d’ Europe, et le concours du Meilleur Sommelier du Monde.

Article 18 Le Jury est souverain à tous les stades de la compétition. Il peut déclarer une sélection vacante si le niveau des candidats est jugé insuffisant. Ses décisions sont sans appel. Le jury veillera au strict respect du programme et des horaires.

Article 19 Aucun ex-aequo n’étant autorisé, quelle que soit l’étape de la sélection, le jury se réserve le choix d’une épreuve qui départagera les candidats. Le président du jury a le pouvoir décisionnel en cas de litige.